Un sandwich pour midi

Un jour, promis, j’arrêterai de ne faire que des articles sur la junk food. En attendant, quand on bosse et qu’on veut manger sur le pouce, avoir la possibilité d’aller chercher (ou mieux, de se faire livrer !) un bon sandwich, et ben ça fait plaisir.

Le problème, c’est qu’ici, le pain est sucré, la mayo est chelou, les tomates sont vertes. Alors Le Bon Bong a fait le tour de la ville pour vous dénicher un bon sandwich à déguster à la pause déj’.

Saveur locale : le Banh Mi de nÖmPANG !

En descendant près du marché russe, au croisement de la 163 et de la 408, on trouve un petit shop joliment fait, devanture en bois et grandes fenêtres, même si ça ressemble un peu à une chaine – ce qui est probablement l’ambition du créateur. Les quelques tables à l’intérieur sont rapidement prises d’assaut le midi.

20160523_142204 (Medium)

Pour 1,90$ on nous sert rapidement un joli petit Banh Mi – un sandwich traditionnel vietnamien – et  sa petite salade à la viet’. C’est frais, c’est bon et c’est pas cher.

A l’américaine : les subs de FatBoy

Fatboy Sub & Salad, c’est un peu une institution à Phnom Penh. Rue 130, entre la 13 et la 19, l’endroit n’est pas très charmant et on préfèrera se faire livrer. Fatboy porte bien son nom : leurs sandwichs sont énormes. En clair, c’est une copie de Subway, la carte est quasiment identique, en plus gros mais aussi en plus cher – comptez 9$ pour un sandwich « footlong » (30cm). Pour le reste, c’est assez bon : les légumes sont frais, les viandes sont bonnes, le bacon croquant et les sauces ne font pas trop chimique.

aa-570x300

J’ai oublié de prendre en photo le dernier sub que j’ai commandé. Dans l’idée c’est ça (la photo vient du site de Fatboy Sub & Salad) en vrai ça ne ressemble pas trop.

Les parisiens : the Classic’s by The Blue Corner

Un peu de nouveauté à Phnom Penh : le Blue Corner (un hôtel vers le marché central, rue 63) propose depuis quelques semaines un service de livraison de sandwichs. La promesse fait envie : des classiques comme dans nos boulangeries parisiennes.

On a testé et force est de reconnaître que l’on retrouve tout : il y a même pas mal de boulangeries à Paris où l’on ne trouve pas d’aussi bon sandwichs. Le pain est top, le tartare de tomates – voir sur la photo en haut de cette page – est à la fois appétissant et réussi tout est bien proportionné. Et en prime, c’est copieux. Le menu à 7$ propose un sandwich, des chips maisons, une boisson et un dessert (la pana cota de saison est vraiment top).

20160530_130444 (Medium)

En prime, et parce qu’ils ont le sens de l’humour, il y a à la carte un « Banh Mi Parisien » (ci-dessus) garanti « comme dans le treizième ». Ça m’a fait rire, j’ai goûté et tout d’un coup, j’étais chez Tang Frère. Chouette.

Le protéiné : le club sandwich du Score Bar

Le Score Bar (rue 282 entre la 51 et la 57) c’est l’endroit où toutes les personnes en manque de beaufitude de Phnom Penh viennent faire le plein de bière, de cris devant un écran pour encourager des gens qui courent derrière un ballon à 10 000km de là et de serveuses en tenue d’arbitre (et en mini-jupe). Heureusement, ils livrent aussi.

Vous le savez si vous lisez régulièrement le Bon Bong mais, dans le coin, on aime le gras. Le « Country Club Sandwich » du Score Bar ne propose rien d’autre, et c’est pour ça qu’il a sa place ici : du poulet, du jambon, du bacon ET de l’œuf. Alors c’est un peu cruel envers le règne animal mais, les gars, nos ancêtres ne se sont pas battus pendant des millénaires pour dominer la nature pour que l’on se retrouve à manger des Club Sandwich au Boulgour. Alors on met nos convictions écologiques et anti-spécistes de côté et on commande.

Et si vous hésitez encore, sachez que c’est servi avec des frites.

Message Subliminal

Laisser un commentaire