Le Brunch du Dimanche Matin

Si je devais avoir une religion, je serai un bruncher, j’imagine, tant ma foi envers cette institution bobo-hipster-parisien. Alors, tous les dimanches matin, je mets mon bonnet, mes plus belles bretelles et je pars à la découverte de Phnom Penh sur mon fixie, la gueule de bois en bandoulière, à la recherche des meilleurs brunchs de la ville.

Le familial : Farm To Table

Farm to Table, rue 360 entre la 57 et la 51, entre 5 et 10$ pour le brunch

20160501_134743 (Medium)

Farm To Table, on en parle ici, est vraiment un des endroits les plus chouettes de la ville pour au moins deux raisons : on y mange des choses saines et dans un cadre agréable. Il y a de la verdure, des poules, un dindon, des tortues, un vieux tracteur, le tout en extérieur. Un havre de paix vous dis-je. Enfin, tant que Kevin, le fils de Samantha et Brian, est calme. Parce qu’au moment où il part à la chasse au dindon, il y a de quoi venir troubler votre Farmer Breakfast (7 ou 8$) de champion. Heureusement, si vous avez votre propre Dylan, vous pouvez vous aussi venir ennuyer les autres clients sans que l’on ne vous dise rien.

Le très-cher : La Coupole du Sofitel

La Couple, Sofitel, Sothearos Boulevard juste au sud d’Aeon Mall

20150329_154730-(Medium)2

J’ai nommé cette photo « Allégorie de la Culpabilité et des Moyens de l’Oublier »

Il se dit qu’il existe à Phnom Penh un endroit qui déborde chaque dimanche matin de tout ce que dont tu manques cruellement dans ta vie. De la raclette, du saumon fumé, du camembert, de l’agneau, du chèvre, du foie gras, du comté, des fontaines de chocolat et des champagnes shower. Cet endroit magique, indécent, décadent, immoral, magnifique, obscène et probablement jouissif te donne une idée de ce qu’est l’enfer : jouir du luxe sans pouvoir pleinement en profiter du fait de la culpabilité qui te ronge au corps. Parce que ce « brunch-du-sofitel » vaut presque un mois de salaire local : 79 dollars par personne + 17% de taxes et service avec le champagne et les vins à volonté mais sans eau (qui te sera gentiment facturé 8$+17% par bouteille).

Le merveilleux : Le European Double de Will’s

Will’s, rue 306 entre Norodom et la 51, entre 5 et 10$

IMG-20160228-WA0000 (Medium)

Déso, j’ai tapé dedans avant de prendre la photo

Dans une villa de BKK1 et malgré la déco approximative, le Will’s demeure un havre de paix en temps de guerre éthylique. On y boit des jus frais de fruits dont personne ne connait le nom en français et on y mange, surtout, un incroyable et magnifique brunch qualifié par la maison « d’européen » : deux énormes tartines sur lesquelles s’empilent courgettes et champignons revenus au beurre, un œuf poché couvert d’une merveilleuse sauce hollandaise et deux généreuses tranches de saumon fumé (ou de prosciutto), délicatesse rare dans un pays où tous les poissons ont le même goût, celui du Mékong. Un mélange de roquette et de tomates cerise au vinaigre balsamique vient soigner les éventuels problèmes de conscience surgissant immanquablement face à tant de plaisirs réunis au sein d’une si petite assiette. Le Will’s est un « Brunch Place » alors il y en pour tous les goûts si ce dont je viens vous parler ne te fait pas rêver (mais sache que tu aurais tort de ne pas essayer).

Le comme à la maison : le Java Café

Java Cafe  – Sihanouk Boulevard en face de la Statut du Roi côté sud, à partir de 3-4$

20160610_151641 (Medium)

Le java c’est un chouette café qui propose régulièrement des expositions d’artistes locaux. L’ambiance est posée, beaucoup de travailleur en semaine, plus détendue le week-end. Pour se sentir enfin comme à la maison, on préfèrera aller dans la salle du haut, il faut longer le parking pour trouver l’escalier qui mène à l’étage, plus cosy et moins exposée. La petite terrasse avec vue sur l’esplanade de Sihanouk est agréable aussi. Une large carte est à disposition avec tous les indispensables du brunch : des œufs, des jus, du café (et même du bon café). On peut aussi sans souci se jeter sur les salades et les sandwichs si la faim est un peu plus consistante.

Message Subliminal

1 Commentaire

  1. Lu dit : Répondre

    Et tous les brunchs proposés par The Shop, et le brunch Kayser, et celui du Bistrot Langka, qui sont tout de même exceptionnel.
    Et à petit prix, ceux du Mad Monkeys restent quand même de bons basiques.

Laisser un commentaire